Fournisseurs, comment écouler vos stocks d’invendus ?

Supli blog Valoriser ses invendus

Le premier confinement avait déjà contraint les grossistes à se réinventer. La deuxième vague, suivie d’une interdiction pour les restaurants de recevoir du public, laisse à nouveau de nombreux distributeurs avec du stock sur les bras.

Comment valoriser ces invendus ? Quelles sont les solutions en temps de Covid (mais pas que !) pour écouler un surplus de produits et éviter le gaspillage alimentaire ? Supli décrypte pour vous les meilleures pistes et les outils pour limiter les pertes.

Déstocker auprès de magasins spécialisés

La fermeture des restaurants et des traiteurs génère des surstocks chez les professionnels de l’alimentaire. Pour ne pas gaspiller et réduire au maximum vos pertes, faites appel à un déstockeur : une société spécialisée dans le déstockage d’invendus en BtoB. Ces magasins proposent une seconde vie aux produits qui ne seront pas écoulés par les circuits classiques de distribution du fait d’une date limite de consommation trop courte généralement.

Alors que la réouverture des restaurants ne cesse d’être repoussée, les déstockeurs alimentaires représentent une formule idéale pour les stocks dormants, particulièrement les boissons (sodas) ou les produits secs (conserves, huiles, biscuiterie…) qui peuvent être consommés plusieurs mois après la date indiquée sur l’emballage.

Le déstockage de produits frais est également possible. Mais le maintien des flux de vente avec notamment l’activité de click&collect par le Gouvernement à l’heure actuelle permet de limiter les situations de surstock de ces denrées.

Les outils pour le faire

http://www.destockeurs-alimentaires.fr/
https://vente-pro.fr/fournisseur
https://www.france-invendus.com/

Vendre en direct aux particuliers

Pour liquider les stocks destinés à approvisionner vos clients de la Restauration Hors Foyer (restaurants, restaurants commerciaux et restaurants collectifs), vous pouvez également vous tourner vers la vente directe aux particuliers. De nombreux grossistes ont en effet profité de la période pour mettre en place leur site de vente en ligne avec la livraison à domicile ou un service de click&collect. C’est l’occasion d’amorcer votre transition numérique !

Largement démocratisée grâce au e-commerce, la vente directe aux particuliers est profitable aux petits producteurs qui n’ont souvent que les restaurateurs comme clients. Elle séduit également les particuliers qui plébiscitent la vente en circuit court.

Les outils pour le faire

Tous les outils de vente et de marketing directs (site de vente en ligne, annonces sur les réseaux sociaux…) et des plateformes collaboratives

https://www.local.bio/
https://laruchequiditoui.fr/

Donner à des associations

Optez pour l’anti-gaspillage solidaire en faisant don de votre surplus aux associations d’aide alimentaire ! Cette filière d’écoulement alternative permet de sauver des produits frais, comme des produits secs. En temps normal, les invendus sont directement collectés par les associations. Mais les mesures de confinement liées à la crise sanitaire ont provoqué l’arrêt de certaines d’entre elles. Face aux difficultés des associations restantes à absorber l’important volume d’invendus, tournez-vous vers l’une des nombreuses applications de lutte contre le gaspillage à votre disposition ! Elles se chargent alors de redistribuer les denrées auprès des organismes associatifs ou des personnes en situation précaire.

Les outils pour le faire

https://www.solaal.org/
http://www.linkee.co/
http://www.hophopfood.org/
https://wearephenix.com/application-anti-gaspi/

Transformer pour valoriser

Vous êtes un petit producteur et vendez les produits de votre ferme ? Avez-vous pensez à monter un atelier de transformation de produits alimentaires ? Cette solution permet de répondre à la demande des consommateurs en produits locaux tout en limitant vos pertes par la création de sous-produits ou de produits dérivés à partir de vos invendus. Ainsi, fruits et légumes deviennent soupes, confitures ou autres jus !

Les outils pour le faire

Pas prêt à vous lancer dans la mise en place de votre propre labo fermier ? Revendez vos aliments à des initiatives de transformation alimentaire anti-gaspi comme Sains et Saufs ou Re-belle.

Se diversifier pour faire face

Se diversifier, ce peut être aussi repenser votre entreprise. Créez un nouveau produit ou un nouveau service, développez un réseau parallèle de vente à domicile aux particuliers, variez votre clientèle en vous tournant vers les boulangers ou les petites épiceries qui sont restées ouvertes !

Les outils pour le faire

Faites-vous connaître des acheteurs du marché RHD en vous inscrivant dans l’annuaire des fournisseurs de Supli, par exemple !

Pour écouler efficacement votre stock d’invendus tout en le valorisant, déployez plusieurs stratégies simultanément. Et explorez de nouvelles pistes, de nouveaux marchés. La situation sanitaire actuelle maintenant le métier de la restauration dans un statut quo, il est indispensable de saisir toutes les opportunités pour continuer à vendre bien aujourd’hui, pour préparer la relance et les retrouvailles avec vos clients demain.