Vépluche, des légumes contre vos biodéchets !

Vépluche économie circulaire

Vépluche, la start-up zéro déchet qui promeut l’économie circulaire, est désormais disponible sur Supli ! Créé par Clara Duchalet et Manuel Zebeida en 2018, le système de collecte à vélo de déchets alimentaires à destination des restaurants opère actuellement sur la région parisienne. L’objectif : répliquer le modèle partout en France avec une organisation décentralisée sous forme de franchises. Un concept ingénieux, pile dans l’esprit novateur et anti-gaspi défendu par Supli.

👉 Retrouvez Vépluche sur l’annuaire des fournisseurs Supli !

Clara, Manuel, pouvez-vous nous présenter Vépluche ?

Vépluche est une société d’économie circulaire appliquée aux biodéchets créée en novembre 2018.

La solution « Biodéchets contre Légumes » adressée aux restaurants traditionnels et aux restaurants d’entreprise est une récolte à triporteur-cargo électrique des biodéchets, en échange de la vente et de la livraison de fruits et légumes achetés à des producteurs et fournisseurs locaux. Les biodéchets collectés sont transformés localement en compost, puis en terreau 100% naturel. À ce jour, la distribution Terreau marche vraiment très bien car on a créé un produit de très bonne qualité et dont l’histoire est parlante pour toutes et tous !

Nous sommes opérationnels sur Boulogne, Issy-les-Moulineaux, Paris 15 et 16. Nous prévoyons de nous développer dans les mois qui viennent sur l’ensemble de la capitale. Puis de nous déployer dans les grandes villes françaises.

Comment est née cette idée ?

Dès qu’on cuisine, on est confronté aux déchets alimentaires. Plus de 30% des poubelles en France sont remplies de matière organique qui part majoritairement en incinération ou en enfouissement.

Dans la restauration, valoriser ses biodéchets peut représenter un coût élevé et n’est pas toujours une priorité. Vépluche apporte une solution clé en main, simple et facile pour tous les restaurateurs traditionnels et d’entreprise.

Boucle vertueuse Vépluche
©quinta-investments

Quel est votre rôle à chacun dans ce projet d’économie circulaire ? Quel a été votre parcours ?

Clara : J’ai toujours eu une appétence hyper forte pour l’environnement. J’ai commencé à dessiner les contours de Vépluche lors de ma dernière année d’études à SciencesPo, pendant un cours d’entrepreneuriat social. 6 mois plus tard je rencontrais Manuel, et c’était parti ! Aujourd’hui, je gère la société et m’occupe également de la partie marketing, communication, et toujours évidemment du commercial !

Clara Duchalet fondatrice de Vépluche
©Vépluche

Manuel : Je fais partie des « serial entrepreneurs » car j’ai créé 6 ou 7 sociétés dans ma carrière, dans des domaines très différents. Lorsque j’ai revendu ma dernière société, qui a été un succès, j’ai décidé de créer un fonds d’investissement spécialisé dans l’économie circulaire, Quinta Investments. Après avoir financé des sociétés de recyclage de plastique (Coliba) et de déshydratation des biodéchets (Geb Solutions), j’ai poursuivi mon engagement en co-fondant Vépluche avec Clara. J’accompagne activement Vépluche dans son développement opérationnel et stratégique.

Vous avez évoqué votre solution « Biodéchets contre Légumes ». Mais vous proposez également une solution «  Biodéchets contre terreau ». Pouvez-vous nous en dire plus ?

Notre enjeu environnemental et logistique est de valoriser les biodéchets le plus proche possible de leur lieu de production.

Entre la collecte du restaurant et la création du terreau, il faut compter 6 mois et de nombreuses étapes de production : broyage, pressage (pour éliminer le maximum des 90% d’eau contenue dans les déchets alimentaires), compostage et hygiénisation (sur 15 jours), maturation du compost brut, tamisage et enfin ensachage.

Les sacs de terreau sont ensuite revendus aux fleuristes de quartier, jardineries et paysagistes de Paris et d’Île-de-France.

Comment avez-vous entendu parler de Supli ?

C’est Manuel qui a découvert la plateforme Supli, en faisant des recherches sur les innovations dans la restauration. Nous cherchions un moyen de porter le message et les valeurs de la boucle au plus grand nombre. C’est comme ça que nous avons rencontré l’équipe Supli, qui est hyper réactive et pleine d’énergie pour faire avancer les choses !

L’équipe Supli est hyper réactive.

Pour une société écologique comme la nôtre, c’était important de créer un partenariat avec une structure dont la mission est de faciliter la vie des restaurateurs et de leur éviter de gaspiller grâce à des processus de commande optimisés.

Quels sont vos retours sur la plateforme Supli ?

La plateforme est intuitive, bien faite, et permet de trouver facilement les informations. L’interaction avec les restaurants et les demandes entrantes se font de manière fluide.

La plateforme est intuitive et permet de de trouver facilement les informations.

Quels produits propose Vépluche sur Supli ?

Nous proposons des produits de bonne qualité à des tarifs compétitifs pour nos restaurants partenaires. Quand les volumes de commande nous le permettent, nous travaillons en direct avec des producteurs locaux. Moins d’intermédiaires, moins de transport, c’est plus de bénéfices pour les restaurants ! Nous complétons notre gamme de produits auprès de fournisseurs qui pratiquent des tarifs très avantageux car nous faisons office de centrale d’achat. Nous mutualisons les approvisionnements et faisons la livraison du dernier kilomètre en mode zéro-carbone ! Sur Supli, on va donc trouver principalement des produits de saison, français, bio. Tout ce qu’il faut pour le plaisir des papilles !

Toute l’équipe Supli remercie chaleureusement Clara et Manuel pour cet échange enrichissant.


Vous aussi, vous êtes fournisseur de restaurant ? Vous voulez en savoir plus sur la plateforme des pros de la restauration ? Prenez rendez-vous avec un conseiller Supli.

Partagez cet article !